Le chantier titanesque de la transposition du São Francisco, choix politique de Lula, très critiqué avant et après la décision, touche à sa fin pour le tronçon Est, qui arrive après presque cinq ans sans pluie.

Quelles sont les réactions des personnes concernées ?

  • Aecio Neves se faisait filmer pendant la campagne présidentielle contre Dilma Rousseff. Dans une tranchée, il décrivait un projet qui n'aboutira pas, image de la gestion du PT.

Maintenant qu'il s'achève, d'autres ont revendiqué la paternité de ce qu'ils combattaient il y a peu.



  • Geraldo Alkmin, du parti de Neves et aussi corrompu que lui, s'est attribué le projet qu'il pourfendait il y a peu, une partie de l'équipement utilisé venant de São Paulo dont il était gouverneur.



  • Moreira Franco, du parti de Temer, remporte le pompon : "Dilma Rousseff n'a pas réussi en six ans, mais nous, nous avons terminé le travail en six mois."
  • Le président Temer est venu inaugurer, aux cris de "Fora Temer" (Temer dehors) et "Lula ! Lula !"


  • La TV Globo a résolu d'ignorer l'inauguration du tronçon Est, qui fait la "une" d'une grande partie de la presse. Globo en a fait état sur son journal écrit, en insistant sur les retards et la sufacturation (de 4 Milliards de R$ à 10) et les protestations d'"Un petit groupe de 50 personnes".




  • Finalement, Lula et Dilma Rousseff ont fêté ensemble l'inauguration de l'axe Est,

    où ils ont reçu une véritable ovation.